jeudi 9 mars 2017

Activité "underground" !


Un petit tour dans le terrier du lapin ! Un petit tour ?... Du monde oui !

Hier Venise, aujourd'hui la Muraille de Chine !
Hier soir, les gondoles, aujourd'hui les bottes en caoutchouc... oui, il paraît que la gondole cela n'aurait pas été facile à manœuvrer dans les méandres, moi je crois que c'était tout à fait possible mais enfin... Toujours est-il que je n'ai fait de gondole ni à Venise ni à Pékin !

Hier les masques de carnaval, aujourd'hui les casques et les frontales !
Espérons quand même que l'on y voit un peu plus clair et que le terrier soit moins paumatoire que toutes ces ruelles, tous ces canaux et tous ces ponts !!

On échange gore-tex contre combi, baudrier contre cuissard et enfin et surtout on troque les pizzas pour les petits pains au lard !

Me voici prête à franchir une à une les différentes phases du rite initiatique afin de devenir une vraie "grotteuse" !(crotteuse, je le serai en sortant!)

Revenons à nos petits moutons... euh, lardons ! La tradition semble vouloir que toute bonne sortie spéléo commence par l'achat de petits pains au lard de Magland.
Et là, ça coince, j'avais beau être surmotivée pour aller m'enfermer sous terre par une pure journée ensoleillée, on a bel et bien frôlé la catastrophe...
La boulangerie officielle des "grotteux" affiche fermée... Aie !
Celle située à quelques centaines de mètres a eu, semble-t-il, la même idée... Double "aie" ! Triple même...
Remise en question de la sortie ?!?

Visiblement, partir faire de la spéléo entre midi et deux, cela n'était peut être encore jamais arrivé à mon troglodyte d'amoureux... Bon ce coup-ci, on a une sacrée excuse pour ce départ tardif : le décalage horaire ! ... hier les dolos, ce matin la capitale mondiale de l'alpinisme (...mouais), dans quelques instants, la Chine !
De toute façon, aucun risque d'être attrapés par la nuit puisqu'il fait déjà nuit là bas dessous !

Ces deux échecs essuyés, on tente notre chance plus haut et le but est évité de justesse grâce au boulanger d'Arache ! Oufff !

Quelques minutes plus tard, nous voici à l'entrée de la 4ème merveille du monde : la Grande muraille de Chine.


En toute honnêteté, ça ne ressemble pas à grand chose : un trou dans la neige ni plus ni moins !
Mais avec un nom pareil, j'imagine la suite plus grandiose !

Il paraît que l'on va descendre à - 500. Je crois que je ne me rends pas vraiment compte de ce que cela peut représenter... Mais parfois, il faut prendre le problème à l'envers... Quand je lève les yeux en l'air, m'imaginant + 500, là, je me dis : "Ce doit être un put... de trou ce truc !" (... ou un put... de truc ce trou...)

Bref, on plonge !
 

Première surprise : le vestiaire ! Petite salle plate, température ambiante agréable, cintres et grande bâche pour que les pudiques qui ne veulent pas se mettre tout nu devant tout le monde puissent se cacher dessous... Ils ont vraiment pensé à tout ces chinois ! (Même à donner une utilisation à une vielle bâche crado qui doit traîner là depuis des lustres !)

On continue à quatre pattes puis debout... Et plouf ! Les deux pieds dans la marmite, j'ai bien fait de mettre mes bottes même si je reste persuadée que la gondole aurait été, ici, comme un poisson dans l'eau !
 

Le terrier... euh le terrain s'incline et même se "verticalise" drôlement... Seconde phase du rite initiatique : le rappel !
Un seul brin de corde, fixé en haut et pour seul outil une espèce de barrette à roulettes ! Comme pour découper des pizzas ! ...ah non des pains auxlard... non ça marche pas... tampi !

Voyons voir, si on passe la corde par là puis par ici. Bingo ! Ça freine !
Et pour fermer? Rien d'autre que ce petit clip style "porte clé" ?! ...Ah bon...

Au bout de quelques rappels, le maniement du descendeur est (presque) intégré. Manque de pot, le diamètre des cordes changent et il faut maintenant mettre la corde en 0 et plus en 8 puis à nouveau en 8... et voilà je m'embrouille !
J'espère que cela ne portera pas préjudice à mon intégration dans le clan des taupes Hautes Savoyardes... On verra bien après délibération du jury !


La descente infernale continue, des grands puits, des petits puits, des mains courantes, des échelons, des petites désescalades... Jusque là tout va bien !
En parlant d'escalade, le caillou est étonnamment beau et sain; même pas boueux et même pas glissant. En fait, grimper en bottes, c'est du 2 !

 

... Les Puits du Sumo, du Bambou, du dragon, la Faille des Suisses... autant d'infos à mémoriser en plus du sens dans lequel il faut mettre son descendeur en fonction du diamètre des cordes ! ça fait beaucoup...

Finalement, nous voilà dans la salle à Lhassa, je cherche le drapeau tibétain partout mais forcément les chinois sont passés par là...
Et ce bruit, c'est quoi ?!
La rivière Tsangpo, tiens ! ... J'en été sûre qu'il fallait prendre la gondole...
Et par là ?!
Le trésor, tiens ! Une jolie petite galerie concrétionnée : des stalactites, des stalagmites, de petites draperies, des fistuleuses... De quoi rendre un spéléo Haut Savoyard aussi fier qu'un spéléo Héraultais qui descendrait à - 500 ! Echange de bons procédés !



 
Le moment (un peu) redouté arrive : "Allez, maintenant on remonte !"
... Oups ! C'est un peu comme quand au Verdon, tu tires le dernier rappel et que tu aperçois une succession de dalles lisses et raides au dessus de ta tête qu'il va te falloir franchir une à une pour te sortir de ce pétrin dans lequel tu t'es délibérément fourré !

Je gagne quelques minutes ,avant de devoir faire le clown en me tortillant au bout d'une corde, grâce... aux pains au lard (encore eux) ! Eh oui, il faut bien reprendre quelques forces ! Rhaaaammm !


Troisième phase : remonter à la surface !
Pour cela j'ai le privilège d'assister à un cours très particulier. Crawl-Basic-Pantin... En haut-en bas-au milieu... Le pieds ici, la main là... C'est bien simple, au début t'y comprends rien !
Ensuite tu mets tout dans le désordre : ça ne fonctionne pas ! ... Et là c'est toi qui ressemble à un "pantin" !
En remettant tout dans l'ordre et ça marche plutôt pas mal ! La remontée sur corde, c'est "Basic" en fait !
Un pied puis l'autre, une main puis l'autre... Un peu comme du "Crawl" quoi !?!

video

En fait, une fois que ça déroule, c'est assez rigolo tout ça !

En remontant je révise : Le Jumo, Le Bambou, Le Dragon... Il parait qu'en sortant ,il y a interro !
Heureusement, l'interro se délocalise chez Pierrot & Co devant une bonne bière suivie d'un délicieux plat de lasagnes ! Vraiment sympa d'accueillir deux craspouilles affamées comme nous ! 
 
Et pour finir, quatrième et dernière phase pour entrer dans la bande des "grotteux" : il paraîtrais que la coutume voudrait que ce soit la nouvelle petite taupe fraîchement initiée qui écrive elle-même le compte rendu de la sortie. 

Alors voilà, c'est chose faite ! ... J'pourrais revenir ?!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire